La méditation ses buts thérapeutiques et spirituels avec Jacques Vigne

Méditation avec Jacques Vigne Stage de méditation animé par Jacques Vigne. 4 jours: samedi 18, dimanche 19, lundi 20 et mardi 21 novembre 2017 – Possibilité de  venir un, deux, trois ou les quatre jours. Les méditations que propose Jacques Vigne sont solidement fondées sur la tradition. Ce qu’il apporte en plus sont des explications précises par rapport aux liens avec la psychologie et la neurologie moderne, et dans un certain nombre de cas un renouvellement de l’imagerie qui favorise la transmission pédagogique. Il y a une progression entre les journées, c’est mieux de suivre toute la série, mais il est possible de venir à des journées séparées, car Jacques reprendra un certain nombre de conseils de base chaque jour. De toute façon, la plupart des gens sont à des niveaux assez différents en méditation et chacun vient à ce genre de stages en apportant avec lui son bagage dans ce domaine. Il est préférable d’apporter son propre coussin et tapis de méditation, car ils se chargent de façon subtile de l’énergie du séminaire de groupe et cela aidera ensuite la pratique personnelle chez soi. Nous alternerons pendant la journée des périodes de méditation assises, des temps plus courts de relaxation allongée, et des temps pour les questions-réponses. Grâce à ces alternances, même les débutants arrivent à suivre sans trop de difficultés les journées de pratique.   Le stage se déroule sur 4 jours, avec 4 volets qui allieront une connaissance de la méditation traditionnelle et des notions de psychologie moderne.

Samedi 18 novembre : Buts thérapeutiques

Un des principes de la psychothérapie pourrait être comme la panneau aux passage à niveau : « Attention : un train peut en cacher un autre! » Il ne va de même en méditation, et le propre de l’entraînement est d’apprendre à y voir de plus en plus clair sur ce qui se passe réellement en soi au delà- des rationalisations, des banalisations ou des refoulements. Cette connaissance débouche sur une capacité plus forte à devenir de meilleures personnes, en particulier grâce au recours à des méditations de focalisation.

Dimanche 19 novembre : Aspects spirituels et lien avec notre vraie nature

Dans la tradition hindoue, le yoga débouche dans la non-dualité du védânta. Que signifie cela dans notre pratique et notre vie quotidienne? Comment développer le contentement, l’équanimité et le sens de l’espace psychique infini qui préparent aux expériences non-duelles? Comment le retour régulier, voir instantané à notre vraie nature peut nous aider à devenir de meilleures personnes? Utilité des lâchers de mains pour apprendre à « bondir » au-delà de son mental.

Lundi  20 : La pleine conscience et l’éveil de l’énergie intérieure

- Vivre son souffle en pleine conscience apporte d’abord la paix, et ensuite la joie c’est-à-dire l’énergie de vie. Voir clairement les nœuds de sensations permet de s’en libérer et de cesser de gaspiller à cause d’eux notre énergie intérieure limitée.

Mardi 21 : les méditations sur l’altruisme entre tradition et neurosciences.

Nous pratiquerons les méditations traditionnelles sur l’altruisme et feront le lien avec les neurosciences, en particulier à travers les ouvrages de Mathieu Ricard sur l’altruisme et celui du Dr Barbara Frederikson, psychiatre américaine spécialiste de ces sujets, à travers on livre récemment traduit en français

Qui est Jacques Vigne?

Jacques Vigne assisJacques Vigne a fait des études de médecine et de psychiatrie à Paris. Deux mois après avoir obtenu son titre, il est parti à l’université de Bénarès muni d’une bourse de recherche. Il a pris goût à l’Inde et y vit depuis vingt ans environ. Il y suit un enseignement traditionnel dans la lignée de Mâ Anandamayi et ne se définit pas comme enseignant de quoi que ce soit, mais comme apprenti-disciple. Actuellement, Jacques Vigne partage son temps entre un ashram sur les bords du Gange à Hardward et un ermitage en Himalaya, avec des travaux d’écritures et parfois l’accompagnement d’un voyage-pèlerinage. Il est particulièrement attentif à établir dans ses écrits des ponts entre la psychologie moderne et la spiritualité, et entre les pratiques de sagesse de l’Inde et le christianisme.

Informations pratiques

  • Dates: samedi 18, dimanche 19, lundi 20 et mardi 21 novembre 2017. Il est possible de s’inscrire séparément aux différents jours (nous envoyer un mail dans ce cas à: info@atlantideasbl.org).
  • Horaire: de 9h30 à 18h chaque jour.
  • Participation aux frais: 250 euros pour les 4 jours, 210 euros pour 3 jours, 150 euros pour 2 jours et 80 euros pour une journée. Acompte de 40 euros/journée réservée.
  • Repas: possibilité de réserver les repas de midi, repas complets ayurvédiques et végétariens, prix 18 euros. Réservation par email à: info@atlantideasbl.org
  • Lieu: Atlantide, 16 rue Bois Paris, 1380 Lasne.
  • Renseignement: 02 633 12 66.

Je m’inscris à ce stage de méditation

Votre prénom (requis)

Votre nom (requis)

Votre email (requis)

Votre téléphone

Indiquez la date choisie (requis) :

Merci de verser le montant sur le compte BE04 0012 0098 9231 ou d'envoyer un chèque barré au nom d'Atlantide asbl.

Jacques nous reviendra en février 2018 Il nous propose un approfondissement de la connaissance de soi.

Mettre les sensations et les images au service de l’évolution intérieure.

Quand on approfondit la connaissance de soi, on s’aperçoit que sensations corporelles et images mentales sont constamment en miroir. C’est presque comme si chaque centimètre carré de peau était comme une fenêtre, ou un hublot ouvrant sur les profondeurs de notre océan intérieur, faisant remonter des nœuds psychosomatiques en lien avec l’endroit même. La pratique de la méditation donne des moyens en général simples pour dissoudre ces nœuds, exactement où et quand ils remontent. De manière pratique, les exercices méditatifs aident à se libérer des images négatives qui font tourner en rond notre mental, et à renforcer les images positives libératrices. Elles contribuent aussi à assurer une stabilité au second degré en quelque sorte, au-delà du positif et du négatif, une dimension d’équanimité fondamentale, que certains psychothérapeutes touchent du doigt, mais ont du mal à développer de façon méthodique par les pratiques précises. Une manière dont les images peuvent aider au progrès psychologique et spirituel, c’est lorsqu’on se concentre dessus comme sur des symboles. Les représentations liées en particulier au vécu corporel sont importantes. Jacques, qui les a développées dans son ouvrage Le mariage intérieur, nous fera travailler dessus.

Samedi 3 février 2018 : Lien entre la posture et le type d’images mentales qu sont engendrées. Comment laisser remonter les sensations. Leur traduction en image mentale. Ouverture du cœur et posture. Transformer les sensations de stress par la claire vision intérieure.

Dimanche 4 : – Mouvements des yeux et libération des traumas petits et grands. Le lien avec la tradition du Yoga et les visualisations qu’on apprend à dissoudre dans la lumière. – Comment combiner formule positive, gestes des mains et images mentales pour favoriser l’absorption. – Intensification des images mentales grâce au souffle, en particulier la « petite respiration ». Lien avec la régulation du système autonome. – Comment se relier à la lumière fondamentale sous-jacente aux pensées et aux sensations.

Lundi 5 : – Sensation d’équilibre de narines et des latéralités corporelles et stabilité psychologique. Travail sur les archétypes de l’équilibre. – Cœur subtil à droite, rééquilibrage de l’anxiété et stabilisation dans le Soleil du Soi.

Mardi 6 : – apprendre à bondir au-delà du mental et de ses complications : la pratique chinoise et tibétaine des lâchers de mains. -Les archétypes de l’ouverture du cœur et de l’altruisme. S’entraîner à prendre la souffrance des autres et à leur renvoyer la lumière