Retraites avec le Père Maxime de l’abbaye de Chevetogne

Qui est le Père MAXIME GIMENEZ

Maxime,31.10.2006« Né en novembre 1948, le Père Maxime Gimenez entre au monastère de Chevetogne (Belgique), à la fin de l’année 1975, après des études de philosophie puis de théologie à l’Institut Catholique de Paris (licences). Poursuivant sa formation et sa quête intellectuelles dans le contexte de la vocation œcuménique du monastère bénédictin de Chevetogne, le P. Maxime participe à la rédaction de la Revue Irénikon, tant au niveau des Recensions que de la Chronique des Églises, jusqu’à la fin de l’année 1989. Dans le cadre de la formation monastique, un enseignement sur la liturgie byzantine ainsi qu’un cours de christologie lui seront confiés. Des années 1980 à 2001, avec une interruption d’environ deux ans, le P. Maxime assume la direction du chœur byzantin des moines de Chevetogne. En 1994, il fonde « In Terra Pax », une Association internationale sans but lucratif, lui permettant d’assurer des enseignements et des retraites. Convaincu de la nécessité de mener un travail sur le rapprochement des grandes traditions spirituelles et religieuses, au-delà du cadre restreint de l’œcuménisme contemporain, le P. Maxime prend contact, en particulier, avec le bouddhisme, à travers des voyages au japon, au Tibet et en Chine. Depuis 1996, il assume une retraite annuelle, avec un lama de tradition Kagyupa, sur un thème spirituel commun aux deux traditions. »

PROGRAMME du dernier semestre 2017 et du premier semestre 2018 -

15-16-17 septembre 2017 Retraite sur « VEUX-TU VIVRE ? » « Veux-tu vivre ? ». Peut-être serait-on étonné de s’entendre poser à brûle-pourpoint une telle question ? Mais, sans doute, serait-on encore davantage étonné de découvrir le nombre de personnes enclines à y répondre par la négative. Du moins, leur réponse désabusée ne manquerait-elle pas d’être suivie d’une autre question telle que : « Vivre pourquoi ? » ou « pour quoi ? », « Vivre comment ? à quelles conditions ou dans quelles conditions ? » Et si, tout simplement, l’on acceptait d’accueillir la question dans sa provocante nudité ? Si l’on acceptait de laisser résonner en soi ce « Veux-tu vivre ? », sans y accoler quelque adverbe ou complément circonstanciel … Peut-être serions encore davantage étonnés du cheminement intérieur auquel, dans sa fausse naïveté, une telle question nous invite ? 20-21-22 octobre 2017 Retraite sur LES SEPT DERNIÈRES PAROLES du CHRIST sur LA CROIX  « Les sept dernières Paroles du Christ en croix » 7. « PERE, ENTRE TES MAINS JE REMETS MON ESPRIT ». La tradition évangélique a recueilli avec dévotion et gravité les toutes dernières paroles de Jésus. Elles sont au nombre de sept, chiffre symbolique, s’il en est, qui nous autorise à entendre – en écho à l’enseignement des Béatitudes ainsi qu’aux sept demandes du Notre Père – comme une récapitulation du Mystère central de notre foi : celui de la Croix. Ces paroles, arrachées à la mort et à la souffrance, deviennent dépositaires d’une force incommensurable de vie et d’espérance ; car cette ultime transmission, où le Verbe scelle en sa Croix le Mystère de son Incarnation, coïncide avec le moment où culmine la transmission même de l’Esprit. Pour qui recueille ces paroles et les médite avec foi et amour, s’ouvre un accès existentiel au plus intime du Mystère chrétien. À l’heure même où les disciples ont fait défaut, une fragile semence – graine tombée en terre et destinée à les fortifier – est déposée dans le cœur des ultimes témoins du drame : ce sont des paroles qui, désormais, résonnent jusqu’à nous avec la force réelle du Témoignage rendu par le Fils de l’Homme à son Père. Grâce au témoignage de chacun des Évangélistes, ces mêmes paroles viennent sans cesse revisiter l’ensemble des saintes Écritures et nous invitent à entendre le message de paix du Ressuscité. 24-25-26 novembre 2017 Retraite sur « JE CROIS ». 16-17-18 février 2018 Retraite sur « PARDON ET CRÉATION ». 11-12-13 mai 2018 Retraite d’APPROFONDISSEMENT.  » Retraite d’Approfondissement » Il y a un temps pour semer, il y a un temps pour récolter. Entre les semailles et la récolte, il y a un temps d’apparente inactivité; mais c’est là le moment de la plus grande intensité, celui qui précède le déploiement des forces vitales de croissance et de transformation. Il nous faut apprendre à reconnaître ces temps de latence, dans notre propre vie, ces moments où l’essentiel du travail de l’esprit se fait au fond de nous-mêmes, et comme hors de portée de notre « vouloir » ou de notre « faire ». Une retraite d’approfondissement peut nous aider à aborder, sur le mode de la « méditation », toute une recherche que l’esprit a souvent entreprise sous la forme d’une investigation apparemment plus réflexive et plus analytique que « ressentie ». Ce moment de pause est comparable à celui de la « rumination ». Les questions reviennent et ramènent à la conscience des éléments de compréhension non assimilés. Il nous faut, au cours d’un patient échange intérieur ou extérieur, en exprimer toute la substance nutritive. La présente retraite d’approfondissement peut nous fournir l’occasion de revoir ensemble maints thèmes abordés au cours des derniers enseignements dans la cadre d’In Terra Pax et de réentendre des choses anciennes, dans une écoute intérieure renouvelée. 8-9-10 juin 2018 Enseignement donné par le Père Maxime et Lama Seunam. Retraite sur « LE MAÎTRE INTÉRIEUR », thème commun abordé selon une approche chrétienne et bouddhiste.

En pratique

  • Le lieu: « Atlantide » rue Bois Paris, 16, B. 1380 LASNE Tel.: 02/633.12.66
  • Les inscriptions et tous renseignements complémentaires: Claudine Pirotte, Les Oies, 32, 4052 Beaufays Tel.: 04/368.79.77 Fax.: 04/368.71.99
  • La participation aux frais pour la plupart des séminaires. Demandez confirmation à Claudine Pirotte
  • 103 € pour logement et repas – 88 € si externe avec les repas
  • 37 € pour l’enseignement (internes et externes)

Le logement: Hébergement en chambres de 2 à 5 lits; apporter draps et sac de couchage ou couette. L’inscription est notée dès paiement d’un acompte de 40 € à verser sur le compte de l’ASBL Atlantide : IBAN : BE04 0012 0098 9231 – BIC: GEBABEBB